"La balade du Pili-Pili"
Escales
J.D.B.
Carnet
Equipage
Pili-Pili
Contact
Annexes
Accueil
Début
Précédent
Bas de page
Suivant
Fin
A Tobago

Dix jours de mer après le départ du Cap Vert, la terre était devenue une abstraction. Nous étions heureux de naviguer avec pour tout paysage une ligne d'horizon. Mais a force de pointer l'étrave vers l'ouest, ce qui devait arriver s'est produit au bout de 15 jours. Elle s'est dessinée, sombre sous les nuages menaçants. TERRE !!! Nous abordons Trinidad et Tobago par le nord-est de lîle de Tobago. Les îlots Saint Giles se détachent couverts de végétation ce qui m'émerveille après les paysages arides de l'île de Sal. Une ultime pointe de terre à franchir, sur laquelle la forêt cascade jusqu'à l'océan, puis la baie Man of War s'ouvre sur Charlotteville. ( Température extérieure 30° - température de l'eau 30° ).

Charlotteville, nichée entre les colinnes et la plage offre au terrain de sport une place centrale.

 

Reléguées sur les hauteurs, de très modestes cases sur pilotis disposent d'une vue exceptionnelle sur Man War Bay.

 

Pas de marché officiel aux poissons. Les pêcheurs sont pris d'assaut lorsqu'ils ramènent thons ou thazards.

 

Conduite à gauche. Trinidad et Tobago fut britanique jusqu'en 1962. Il faut tendre l'oreille pour saisir le pidgin.

 

Une journée paisible s'achève sur la baie dans laquelle un navire de croisière de luxe aura mouillé plusieurs heures pour permettre à quelques passagers d'assister aux démonstrations d'ouverture du Carnaval.

   

Chanceux, nous assistons le lendemain de notre arrivée à l'ouverture du Carnaval de Charlotteville.

 

Début
Précédent
Haut de page
Suivant
Fin